Le centre culturel du vin illuminera les bassins

Alain Juppé l’a annoncé jeudi 12 novembre : le prestigieux Centre culturel et touristique du vin (CCTV) s’élèvera, en 2013, sur l’actuel site de la fourrière, près de l’écluse.

Dans quatre ans, en lieu et place de la fourrière, le Guggenheim du vin

Dans quatre ans, en lieu et place de la fourrière, un centre culturel du vin à l'architecture qu'on annonce déjà remarquable . Photo BM

Heureux habitants des bassins à flot. Cela se confirme : après le pont géant Bacalan-Bastide qui débouchera sur l’avenue Lucien Faure, la mutation de Bordeaux en métropole internationale se joue dans leur quartier, avec la construction d’un gigantesque musée vivant du vin.

Philippe Massol, chef du projet « CCTV » à la mairie de Bordeaux, présente les objectifs de cet équipement de 10 000 m², destiné à accueillir 400 000 visiteurs dès la première année d’exploitation.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le Centre doit devenir LE repère, sur Bordeaux et l’ensemble du vignoble, des touristes et amateurs de vin.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pour l’accueil de cet espace culturel et touristique, les bassins à flot l’ont emporté sur la Benauge, rive droite. Question d’accessibilité. Pont BB, tramway, quais : tous les chemins mèneront au Centre culturel du vin.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Hors de question de faire dans la demi-mesure, le médium, le médiocre. Le futur CCTV sera incontournable dans ses contenus et immanquable par son architecture.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pas de demi-mesure, mais de la démesure ? Le geste architectural sera fort, très fort. Il marquera les esprits et les mémoires, les écrans des appareils numériques et les cartes postales.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Prochaines étapes : trouver, avant décembre, un nom au Centre, un vrai, un « sexy », un nom vendeur de rêve et de saveurs. 

Elaborer aussi le programme scénographique et architectural. Cette mission a été confiée aux architectes et aux scénographes de Lord Culture. Cette entreprise de management culturel a déjà travaillé sur « 1 700 projets, dans 45 pays, sur 6 continents ». Le résultat de leur réflexion constituera le cahier des charges du futur concours de maîtrise d’oeuvre.

Boucler enfin le montage financier, d’un montant total de 55 millions d’euros. Trois partenaires ont déjà formalisé leur apport : la ville de Bordeaux entre 6 et 9 millions d’euros, la Cub pour 6 millions d’euros, le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) à hauteur de 5 millions.  La Chambre de commerce et d’industrie et la Région ont donné leur accord de principe. Reste à préciser les montants dans les prochaines semaines. L’Europe et l’Etat seront aussi de la partie.

Heureux habitants des bassins à flot. Leur quartier va devenir, d’ici quatre petites années, le centre névralgique de la capitale mondiale du vin. Via « la mixité des usages », le quartier va rester un lieu de vie. C’est la mairie qui le dit.

Benoît MARTIN

Le site du Centre culturel du vin :

http://www.centreculturelduvin.com

le site de l’équipe de scénographes :

http://www.lord.ca

Inauguré en 1997, le musée Guggenheim, dessiné par larchitecte Frank Gehry, lun des bâtiments contemporains les plus connus au monde. Il est indissociable de la ville de Bilbao qui connaît une notoriété mondiale grâce à son musée dart moderne et contemporain. Un effet Guggenheim recherché par la ville de Bordeaux avec son futur centre culturel et touristique du vin.

Inauguré en 1997, le musée Guggenheim, dessiné par l'architecte Frank Gehry, est l'un des bâtiments contemporains les plus connus. Il est indissociable de la ville de Bilbao, qui connaît une notoriété mondiale depuis la construction de son musée d'art moderne et contemporain. Un "effet Guggenheim" recherché par la ville de Bordeaux avec son futur centre culturel et touristique du vin.

  • Share/Bookmark

Comments are closed.