Les mal garées en sursis

Un parking de 500 places, des bris de verre au sol, des squelettes de métal fondu et un monstre mécanique. La fourrière de Bordeaux, c’est un peu le far west des bassins à flot. Les voitures « frauduleuses » y sont stockées ou détruites. En sursis, si une bonne âme ne vient pas régler la caution, elles finissent sur l’échafaud, à la casse du Pian en Médoc. Plongée dans ce territoire impitoyable avec Bruno Rio, le chef de parc.

Elise ROULLET RENOLEAU et Camille CHIGNAC

  • Share/Bookmark

Un commentaire to “Les mal garées en sursis”