Ouvrières de fer

Leurs longues jambes jaune orangé se dressent sur plusieurs dizaines de mètres de haut. Elles n’échappent à aucun regard. Grue n°1. Grue n°2. Grue n°3. Elles ont pris le pouvoir rue Pourmann, à Bacalan.

Les grues de la rue Pourmann transforment les anciens chais Cordier en logements haut de gamme. Photo B.M.

Les grues de la rue Pourmann transforment les anciens chais Cordier en logements haut de gamme. Photo B.M.

Leurs longs bras embrassent d’un seul mouvement une flopée d’échoppes. Immenses et longilignes, les trois ouvrières de fer travaillent presque sans bruit. Leur contrepoids en béton armé a la forme d’une guillotine. Au vent, flotte le drapeau des entreprises qui les emploient.

Quand elles travaillent toutes dans le même sens, elles forment une escadrille prête à l’attaque. Quelques minutes plus tard, dos à dos, elles paraissent sur la défensive.

Les géantes sont plantées sur le site des chais Cordier-Mestrezat. Seules les façades des celliers sont restées debout. Ces murs orphelins deviendront armature et devanture de 260 alvéoles, du studio au T6. Elles livreront le programme immobilier du promoteur Nexity Appolonia, « le Village Bacalan », à la fin de l’année 2010.

Benoît MARTIN

Programme immobilier de Nexity

  • Share/Bookmark

Comments are closed.