nov 22 2009

La base des discussions

De nombreux Bordelais ne connaissent les bassins à flot que grâce à elle. La base sous-marine accueille depuis dix ans de nombreuses expositions temporaires. Un rôle culturel que la ville entend développer, malgré les contraintes exigeantes du lieu.

La bse sous-marine deviendra-t-elle le futur grand centre culturel de Bordeaux ? Photo FP

La base sous-marine deviendra-t-elle le futur grand centre culturel de Bordeaux ? Photo FP

« La base finit par tout ramener à elle-même. Quand la culture a besoin qu’on ouvre l’espace, elle ne vous laisse pas cette possibilité », constate Danièle Martinez, directrice de la base sous-marine. Il est vrai que les quelque 600 000 m 3 de béton et le poids historique de la guerre se font difficilement oublier. « Tout ne peut pas y fonctionner », confie la directrice. Les sculptures disparaissent, écrasées par le lieu. Les danseurs se confrontent « trop violemment » aux murs. D’après elle, il n’y a que la photographie qui s’accommode de l’endroit.

Lire la suite