nov 13 2009

Sautera, sautera pas ?

Les résidents du bas de la rue Lucien Faure sont inquiets : le futur pont Bacalan-Bastide pourrait entraîner leur expropriation.

Ce bâtiment squatté sera démoli avant la mise en service du pont-levant à lautomne 2012. Photo M.C.

Ce bâtiment squatté sera démoli avant la mise en service du pont-levant à l'automne 2012. Photo MC

Les travaux du pont Bacalan-Bastide ont démarré le 9 octobre. Construit à mi-chemin entre le pont de Pierre et le pont d’Aquitaine, l’ouvrage offrira un franchissement supplémentaire de la Garonne. Il accueillera véhicules légers et poids lourds sur quatre voies, transports en commun sur deux voies.

Les services de la CUB, chargés du projet, assurent qu’ils n’ont besoin que des 50 premiers mètres de la rue Lucien Faure pour raccorder le pont aux quais de Bacalan, rive gauche. « Nous démolirons le bâtiment situé à l’angle de la rue pour permettre l’aménagement de carrefours à feux à l’entrée du pont », confient-ils. Cette bâtisse, aujourd’hui squattée, appartient à la Communauté urbaine. Elle sera détruite avant l’ouverture de l’ouvrage fin 2012. « L’ancien service de jaugeage maritime, situé au 18 de la rue, risque de sauter aussi », ajoute la CUB. Lire la suite