nov 13 2009

Quel avenir pour les cales sèches ?

Les cinquantenaires qui ont connu l’âge d’or de l’activité commerciale du port regrettent la paralysie des cales.

Les cales, également appelées « bateaux portes », se remplissaient au moment de l’ouverture d’une porte au fond du bassin, lors de l’entrée du bateau dans la forme de radoub. Photo MW

Les deux cales sèches des bassins à flot, ou formes de radoub, sont déclassées depuis 1984, date de l’abandon de l’usage commercial des bassins. Elles accueillaient les bateaux à entretenir. Lire la suite