nov 23 2009

« Sur le chantier, on oublie les problèmes »

Depuis un an, ils sont plusieurs à travailler à la remise en état de l’Hippocampe, une goélette de 17 mètres. Parmi eux, des jeunes en difficulté pris en charge par l’APRRES, une association de réinsertion.

Alexis (au premier plan) participe à deux ateliers, dont celui de LHippocampe.

Alexis (au premier plan) participe à deux ateliers, dont celui de L'Hippocampe.

Pied de biche à la main, Alexis Bry, 23 ans, s’active à enlever la coque rouillée du bateau en rénovation, aidé par deux jeunes lycéens en formation professionnelle. Alexis est un habitué du chantier.

Lire la suite